Précédent   Accueil   Suivant

Rosace de l'Église Saint Thomas - Strasbourg

Rosace de l’Église Saint-Thomas

L’Église Saint-Thomas est la plus vaste église de la ville après la cathédrale. Si elle présente de l’extérieur un aspect austère, sa visite révèle cependant une des plus belles constructions de l’art gothique en Alsace.
Fondé au IXe siècle, le chapitre Saint-Thomas est l’une des plus vénérable institutions religieuses de Strasbourg. Il réunissait un collège de chanoines qui, à partir de 1529, animèrent le protestantisme strasbourgeois. Après la restitution au culte catholique de la cathédrale, intervenue en 1681, Saint-Thomas devint la « cathédrale protestante ».
L’église appartient au type des églises halles où les bas-côtés sont à la hauteur de la nef centrale. De l’extérieur, Saint-Thomas frappe par son ampleur ; une tour carrée surmonte l’entrée principale, une tour hexagonale couvre la croisée. Dépouillée de tous ornements superflus, la nef donne l’impression d’une belle unité. De nombreuses plaques funéraires sont consacrées à des membres du chapitre et aux grands noms du protestantisme strasbourgeois des origines à Albert Schweitzer.
L’église Saint-Thomas s’anime surtout aux merveilleuses sonorités de l’orgue Silbermann (La vie musicale est dominée en Alsace au XVIIIe siècle par la dynastie des Silbermann, originaire de Saxe. Elle a œuvré à Strasbourg pendant presque tout le siècle et a su faire la synthèse entre la facture française et allemande).

haut